Un jeu de légende.

Je veux bien sûr parler de Zelda 3: A Link to the Past sur SNES, le meilleur RPG de tous les temps (auquel j’ai beau jouer depuis 15 ans, bien que connaissant le jeu dans ses moindres recoins, je n’ai toujours pas réussi à m’en lasser :P).

Ecran titre
L’écran-titre

Maison de Link La hutte de la sorcière
La maison de Link et la hutte de la sorcière

Sorti au Japon fin 1991, début 1992 aux USA et fin 1992 en Europe (toujours à la traîne…), Zelda 3 (« Kamigami no Triforce », « La Triforce des Dieux » en japonais) marque véritablement un tournant dans la saga. Tout d’abord parce que c’est le premier à être véritablement scénarisé, dans tous les sens du terme. Et puis, à l’époque, le jeu est une véritable claque graphique et surpasse tout ce qui a été fait jusqu’alors (comparez donc aux deux premiers Zelda sur NES…). Les musiques de Koji Kondo ne sont pas en reste et savent tirer parti des capacités de la console… qui n’en est pourtant qu’à ses débuts. De fait, Zelda 3: A Link to the Past sera un argument de choix en faveur de la SNES (tout comme Super Mario All Stars d’ailleurs), au détriment du concurrent Sega qui ne proposera aucun équivalent digne de ce nom (mais qui s’illustrera dans d’autres domaines, notamment les jeux d’arcade qui seront plutôt bien représentés sur Megadrive *évite de se mettre les Segafans à dos*).


L’écran d’inventaire en français et en anglais. Rien à dire, la police de la VF est plus jolie😛

A l’instar des deux opus précédents, le jeu intègre une pile de sauvegarde, ce qui est bien pratique pour tout RPG. Car la durée de vie est conséquente, même pour un bon joueur. Même s’il s’agit d’un action-RPG et non d’un véritable RPG, Zelda ne serait pas Zelda sans ses énigmes diverses et variées, ses murs à bomber, ses blocs à pousser (ici, il y a même des leviers à tirer!), ses trésors et ses coeurs cachés, pour n’en citer que quelques aspects tordus. Donc pas mal de remue-méninges en perspective.

Il va falloir casser des pots!
Le premier « boss » du jeu

Que dire de plus, si ce n’est qu’il faut y jouer? Que vous aimiez ou non les RPG, joueur débutant ou confirmé, vous y trouverez probablement votre compte. Jeu « culte » par excellence, Zelda 3 jouit du même aspect « familial » que Mario, notamment grâce à son excellente jouabilité et une difficulté qui s’adapte au joueur pour convenir au plus grand nombre: la difficulté des palais est progressive, le nombre de coeurs (vies) augmente au fur et à mesure que vous avancez dans le jeu et que vous trouvez des fragments de coeur, etc. Et puis, et c’est l’essentiel, on s’amuse beaucoup. Il y a de nombreux petits « casse-têtes », mais la solution est toujours logique et on se retrouve rarement bloqué (le cas échéant, les soluces abondent sur le net🙂. On prend plaisir à rejouer même après avoir fini le jeu plusieurs fois. Or la durée de vie est l’un des facteurs indispensables pour faire un jeu culte…

Les Bois Perdus Le désert
Village Cocorico Forêt des ténèbres
Cascade des Voeux Sahasrala
Petit aperçu (loin d’être exhaustif) de la variété des décors du jeu. De gauche à droite et de haut en bas: Les Bois Perdus et leur brume ambiante, le désert (qui regorge évidemment de sympathiques créatures…), le village Cocorico, la forêt du monde des ténèbres (accueillante avec ses ossements), la Cascade des Voeux et le repaire du sage Sahasrala.

Le joueur évolue dans des décors variés et colorés qui, s’ils peuvent évidemment sembler dépassés aujourd’hui, restent un véritable bonheur pour les yeux: qu’il s’agisse de la pluie et du tonnerre du début (que je trouvais particulièrement classe à l’époque, dommage que cette ambiance se limite au seul début du jeu…), de la brume des Bois Perdus, des roches en fusion de la Montagne de la Mort ou encore de la très pittoresque Cascade des Voeux, chaque lieu possède une ambiance bien particulière qui fait son charme. Vous en verrez littéralement de toutes les couleurs, et à propos de couleurs d’ailleurs… l’une des grandes originalités du jeu est que vous évoluez dans deux mondes (enfin, une fois que vous avez un peu avancé dans le jeu): le monde de la Lumière et le monde des Ténèbres, où vous êtes envoyé par le sorcier Agahnim après l’avoir vaincu (je vous rassure, sous ses airs démoniaques, il est ridiculement facile à battre🙂. Et bien, le Monde des Ténèbres propose en fait une version « dark » de Hyrule, avec des couleurs beaucoup plus terreuses, contribuant ainsi à lui donner une ambiance toute particulière (que personnellement j’apprécie beaucoup). Nintendo a donc su tirer parti de la palette de couleurs de la SNES avec brio – on devine difficilement que le jeu est limité à 256 couleurs (comme c’est le cas pour tous les jeux SNES d’ailleurs).

Light World
Le monde de la lumière…

Dark World
…et le monde des ténèbres

En conclusion, un jeu culte sous tous les aspects, agréable à jouer et à re-jouer, Zelda 3 est un classique indémodable et une valeur sûre de la SNES. Si vous ne devez posséder qu’un seul Zelda, voire qu’un seul jeu sur SNES, c’est celui-là (ou Super Mario All Stars, à voir si vous préférez vraiment la plateforme… les deux sont des références de toute façon).

Et puis Zelda, c’est bien le seul jeu où on peut tuer des soldats en leur balançant des fleurs (si si).

Flower power!
Flower power!

LE TEST!

Gameplay: 9.5/10
Tout comme Mario, le jeu est simple est rapide à prendre en main et très agréable à jouer. La jouabilité est excellente, l’écran d’inventaire clair et indiquant quel bouton utiliser. Rien à redire de ce côté-là.

Graphismes: 8/10
Une vraie claque graphique pour l’époque. Variés et colorés, les lieux du jeu sont très soignés, avec quelques effets d’ombre, de lumière et de transparence qui rendent plutôt bien.

Son: 8.5/10
Les musiques de Koji Kondo sont une réussite, avec des thèmes bien mieux orchestrés que sur les précédents opus (merci la SNES) et qui collent parfaitement à l’univers Zelda. Elles auraient peut-être pu être un peu plus nombreuses.

Durée de vie: 9/10
Non seulement le jeu possède une bonne durée de vie grâce à la longueur de sa quête et aux nombreux palais à explorer, mais ce n’est pas tout: Zelda 3: A Link to the Past est vraiment un jeu que l’on prend plaisir à refaire après l’avoir terminé.

Note globale: 9.5/10
Un jeu culte! Difficile de ne pas l’apprécier. Grâce à une réalisation soignée, une difficulté bien dosée, un univers vaste et un gameplay irréprochable, il a su s’imposer comme une référence du genre et se doit de trôner en bonne place dans n’importe quelle ludothèque SNES.

La boîte française et la boîte japonaise:

boîte FR

boîte japonaise

Cet article, publié dans Jeux Vidéo, Nintendo, Tests Jeux, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Un jeu de légende.

  1. kusanageek dit :

    Je m’étais lancé dans une nouvelle partie il y a quelques mois, mais comme un boulet j’avais oublié de sauvegarder ma progression après avoir fait une heure de jeu… Du coup je recommencerai prochainement.
    Un excellent jeu, le gameplay y est savamment dosé. Le genre de perle à garder dans un coin comme exemple de gameplay optimal.

    Tu penses nous parler de Super Metroid et des Super Mario de la Nes/Snes prochainement ?

    • pixelovore dit :

      Après une heure de jeu seulement ce n’est pas trop grave… Et puis l’ambiance pluvieuse du début c’est quelque chose quand même😀

      (Super) Metroid fait partie des jeux auxquels il faut que je joue (mon frère en revanche est un fan de la saga). Par contre j’évoquerai la saga Mario Bros très prochainement (probablement après mes exams, car là je commence à stresser, c’est pas bon signe…)

      • kusanageek dit :

        Je pense que tu vas bien aimer Super Metroid, je le trouve à mi-chemin entre Zelda et les Mario bros au niveau des idées de gameplay, mais il a une identité bien à lui😉 (et une ambiance terrible).
        Sinon c’est clair que la pluie au début de ce Zelda est bluffante, ça contribue beaucoup au côté dramatique avec la musique🙂.

      • Soru dit :

        Super Metroid me fait de l’oeil depuis un bon moment et j’ai bien l’intention de me le choper, mais j’attends de le trouver à un prix raisonnable… probablement en version US, car j’ai l’intention d’acheter une SNES américaine de toute façon (Super Mario RPG me tente trop).

        J’ai déjà le guide en attendant🙂

  2. joss dit :

    Je ne connais pas ce Zelda. J’avais Zelda II sur NES, mais j’étais trop jeune et je n’ai jamais compris comment y jouer. Maintenant (si je l’ai encore) il ne doit pu marcher. Et Ma console marche mal aussi. Mon Zelda (jeu tout court enfaite) préféré est Zelda ocarina of time. J’aimerais bien que tu fasse un article comme celui ci dessus (si tu as le temps et l’envie biensur🙂 ).

    • Soru dit :

      La NES est capricieuse à cause du slot cartouche (horizontal+socket ZIF, grosse erreur de conception chez Nintendo -_-) ce qui explique que toutes les vieilles NES ont des problèmes de faux contacts. Mais on peut y remédier facilement et pour pas un rond, car c’est un tout petit problème en fait! Si ça t’intéresse, j’en ai parlé dans ces 2 articles:

      https://pixelovore.wordpress.com/2010/05/21/nettoyage-et-redressage-des-connecteurs-du-port-cartouche-pour-une-nes-comme-neuve/
      https://pixelovore.wordpress.com/2010/07/11/ma-nes-a-coeur-ouvert/

      Et je prépare un tutoriel pour les jours à venir avec toutes les photos. Pour faire rapide, il faut simplement redresser les broches du connecteur (elles s’affaissent avec le temps ce qui cause les faux contacts). Et ça marche comme neuf après ça!😀 (c’est d’autant plus jouissif que sur Ebay on trouve des jeux NES à 3 euros, et puis la console est géniale ^^)

      Pour ce qui est de Zelda, le tout premier sur NES est excellent et bien meilleur que le 2 de l’avis de la plupart des joueurs (le jeu est trop dur et son aspect plate-forme trahit le gameplay du Zelda original…) C’est un bon jeu quand même mais terriblement frustrant à cause de sa difficulté… Heureusement, ils sont revenus à la vue de haut pour le 3 et c’est franchement l’un des meilleurs jeux de la SNES à mon avis, si tu as l’occasion de l’essayer un jour, n’hésite pas.😉

      Tu sais quoi, je viens de récupérer une N64 avec quelques jeux, dont Zelda. Je vais donc enfin pouvoir voir ce que ça donne (même si j’y avais un tout petit peu joué à l’époque et que le gameplay 3D m’avait déçu, mais je vais lui redonner sa chance, promis!)

  3. joss dit :

    Ah nikel. Je suis sur que tu vas aimer le jeu. Niveau durée de vie il est génial, graphisme pareil (même s’il a un peu vieilli depuis), les musique je les trouve très jolies aussi. La difficulté est là (ça reste un Zelda) mais malgré les énigme un peu tordue c’est pas insurmontable. Bon après si t’aime pas le 3D je comprends que tu ais été déçu. Je suis impatient d’avoir ton avis.

  4. Crayonne dit :

    J’adore Zelda, mais y’avait quand même quelques concurrents sympa sur Megadrive : Soleil, la Légende de Thor et Landstalker😄
    Ce Zelda me rappellera les longues soirées passées à regarder mon papa jouer, un paquet de chips à la main avec une ribambelle de jus de fruits descendus…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s